L’écoute de son coeur: c’est vitale!!!

Dans l’article précédent, je partage avec vous mes années d’études en Australie et en quoi le fait d’avoir commis 3 erreurs m’avait totalement désaligné de moi même.

Cet article que vous pouvez retrouvé ici, se termine sans vous avoir expliqué les conséquences de ces erreurs.

C’est ce que je souhaite aujourd’hui partager avec vous et vous expliquer en quoi cela fait que j’exerce le métier d’harmonisateur de vie.

Comme je vous le disais en 2011, j’étais dans un état où je me réveillais chaque jour avec un mal être et du stress.
Je ne comprenais pourquoi j’étais dans cet état mais j’avais pris pour décision de ne pas en tenir compte et de garder le cap sur lequel je m’étais lancé.

C’est ainsi que commença le début de ma descente.
Un jour, je me réveillais avec une douleur au niveau du ventre…
Je me dis « mince j’ai du manger quelque chose de pas trop net »
Et je continues donc mes occupations.

Au bout de quelques jours cependant rien n’a changé et même au contraire ces douleurs s’accentuent : elles deviennent plus fréquentes et plus intenses.

Je décide à ce moment de quand même commencer à prendre des médicaments.
Je vais voir l’infirmière de ma fac et celle ci me donne des anti douleurs en me disant que si cela s’empire alors je devrai aller aux urgences.

Je prends ces médicaments mais quelques jours après, en me rendant aux toilettes de je découvre que je perds du sang dans mes selles.

Je prends alors conscience que quelque chose ne va pas. J’en parle autour de moi et on me dit « t’inquiète ça doit être un pic de stress »

Je me dis donc que cela ne durera pas et continu à prendre les anti douleurs prescrits pas l’infirmière.

A ce moment là, il faut savoir que ces douleurs commencent à jouer sur mon appétit et je commence à diminuer ce que je mange.

Cependant quelques jours après, j’ai un pic de douleurs qui pour la première fois fait que je suis obligé de stopper mon activité tellement la douleur est forte.
Je me dis que là cela devient trop et demande à mon colocataire de n’emmener aux urgences.
Arrivé là bas, les docteurs m’examinent et font le même diagnostic que l’infirmière : ils me donnent des anti douleurs plus puissants.

Après cet épisode, je décide quand même d’appeler mes parents pour leur en parler et ils me disent de les tenir au courant de l’avancer des choses.
Les jours passent et rien n’avancent, j’ai toujours ces douleurs et commence à avoir de plus en plus régulièrement du sang dans mes selles.

Je me dis qu’il y a un problème et fini donc par prendre rendez vous avec un spécialiste. On me dit qu’il y a une liste d’attente d’un mois pour avoir un rendez vous…

A ce moment là je me dis que cela est risqué d’attendre aussi longtemps et j’appelle mes parents pour leur en parler.
Sans aucune hésitations ils me disent «  on te prend un billet d’avion et tu verras un spécialiste à la Réunion »

Je me retrouve donc la semaine suivante rapatrié à la Réunion et je vois dans le jour qui suit un gastro-entérologue.

Il faut savoir qu’ à mon arrivée, mon état c’était encore aggravé. Mes douleurs se faisait sentir 3 à 4 fois par heures, pour une durée à chaque fois de quelques secondes qui m’obligeaient à juste fermer les yeux et attendre la douleur passer.

Dure ainsi une période de 1 mois et demi pendant laquelle je vois plusieurs médecins qui me font différents diagnostics.
En effet, lorsqu’au bout d’une semaine un traitement n’apporte aucun changement et que la situation continue de s’aggraver, on finit bien entendu par avoir un autre diagnostic.

Le dernier spécialiste que j’avais eu avait alors décelé ce qu’on appelle une recto colique hémorragique. Cela signifiait que mon système digestif, de mon colon au rectum saignait…

Au moment où j’ai eu ce diagnostic, il faut savoir qu’il s’est écoulé près de 2 mois et demi entre les premiers symptômes et le diagnostic…

A partir de là commence alors un traitement alliant une prise de près de 5 pilules 3 fois par jour et un régime strict dit sans résidu.
Pour résumer, je ne mangeais que des biscottes avec de la gelée de fruits le matin, et les repas soit du riz ou de la semoule sec avec du thon, du jambon. Je ne pouvais plus avoir de gras, de fruits de légumes dans mon assiette…

Ce traitement commençait à donner des résultats et je ressentais qu’il n’y avait plus d’amélioration de la maladie. Ma situation stagnait.

Malheureusement, malgré ce traitement les symptômes persistaient.
Ce qui fit qu’un soir, j me suis rendu au toilettes et j’ai perdu encore plus de sans qu’à l’habitude.
Ce qui fait que j’ai fait un malaise et j’ai perdu connaissance. Je me suis réveillé alors au sol dans les toilettes avec du sang sur le sol, totalement affaibli.

Ce pic ayant survenu, mon père décida de n’emmener directement aux urgences.
Cependant arrivé aux urgences en me levant pour sortir de la voiture, j’ai a nouveau fait un malaise.
Je me suis réveillé sur un lit dans les urgences, avec cette vision flou de personnes s’agitant autour de moi, une qui m’examine, une autre qui me mets une couverture.

J’ai su plus tard qu’à ce moment là j’avais fait un arrêt cardiaque et qu’un urgentiste m’avait fait un massage pour me réanimer…

A partir de là commence un séjour de plusieurs mois à l’hôpital…

Je pourrai vous donner beaucoup d’anecdote comme mon premier jour en réanimation tout l’importance des visites que je recevais quotidiennement de la famille ou amis ou encore mon anniversaire à l’hôpital.

Mais je tiens à garder le cap sur cet article et ne pas le transformer en un témoignage d’un malade.

Sachez que j’ai eu l’immense chance d’accéder aux soins qui m’ont permis de guérir et d’aujourd’hui vivre la vie qui est en accord avec mon être.

Ce qui prime pour moi c’est qu’à travers cet article vous puissiez prendre conscience des conséquences de ne pas écouter son cœur.

Depuis que je partage mon témoignage, je rencontre plusieurs personnes qui me disent se retrouver dans ce que j’ai vécu.

Comme par exemple Michel qui me dit qu’il a été orienté malgré sa volonté de devenir artiste dans le métier de peintre en bâtiment, ce qui lui valu de contracter un ulcère.

L’histoire de Sébastien qui fit un burn out car il était surmené dans sa démarche de travailler pour un grand groupe.

Marion qui a quitté suite aussi à une maladie contractée par son mal être au travail le métier d’avocat pour être photographe…

Et je suis sur qu’en lisant ces lignes vous avez vous aussi connu autour de vous une personne qui s’était lancé dans un chemin qui ne lui correspondait pas et qui en est devenu malade…

Aujourd’hui je sais ce que c’est, je l’est expérimenté et je peux vous dire que je ne souhaite à personne de passer par ce que j’ai vécu…
Cette expérience a forcément eu un impact pour moi mais n’oublions pas non plus les difficultés dans lesquelles cela a mis mon entourage…
Je vous laisse juste imaginer ce qu’on pu ressentir mes parents lorsqu’ils sont venu me voir en salle de réanimation pour la première fois…

Et c’est pourquoi je vous invite dès aujourd’hui à prendre une pause et à regarder votre vie actuelle:

Faut il que vous en arriver à faire un arrêt cardiaque et vous retrouver en réanimation pour décider de faire les changements que vous repoussez encore et encore ?

Vous savez vous même ce que vous souhaitez mais pour des raisons extérieures à vous même vous n’avez pas encore oser sauter le pas…

Je comprends la difficulté d’une telle démarche mais je peux vous assurer qu’il est bien plus difficile de combattre une maladie grave !

Alors demandez vous aujourd’hui : Que pouvez vous faire des aujourd’hui pour vous aligner avec votre cœur ?

Conclusion :

Pour conclure, je vous ai aujourd’hui montré les conséquences et l’impact qu’ a eu le fait que je n’ai pas écouté mon cœur. Pour en savoir d’avantages sur l’importance d’écouter son cœur, je vous invite à lire mon article suivant en cliquant sur la photo ci dessous:

 

 

D’ici là je vous souhaite une merveilleuse journée lumineuse !

2 Commentaires sur “L’écoute de son coeur: c’est vitale!!!

  1. Pingback: 3 erreurs à suivre pour une vie non épanouie – Harmonisateur de vie

  2. Pingback: 3 raisons d’écouter son coeur – Harmonisateur de vie

Commentaires désactivés